InfoSphère
La citation : comment citer...

Règles générales
Comment introduire une citation ?
Termes douteux

Citation en langue étrangère
Modification d'une citation
(ajout de mots, omission...)
Citer une citation déjà citée par quelqu'un
 
Tous les exemples donnés ici, le sont avec la méthode classique (notes en bas de page).
Règles générales

  • Reproduction textuelle
    La citation doit être reproduite textuellement, ce qui veut dire qu’on doit aussi retranscrire tel quel la ponctuation, les majuscules, les fautes, les coquilles ainsi que la mise en forme (gras, italique, souligné).

  • Entre guillemets (« ») ou en retrait
    On met ces mots entre guillemets (« ») ou en retrait lorsque la citation fait plus de trois lignes:
    • Citation de moins de trois lignes
      Elle sera insérée dans le texte et mise entre guillemets français (« »).
    • Citation de plus de trois lignes :
      - Elle sera détachée du texte par un interligne double ;
      - Elle sera inscrite à interligne simple sans guillemets ;
      - Elle sera accompagnée d’un renforcement de quelques espaces (équivalent à six frappes environ) par rapport à la marge de gauche.
      - S'il y a des alinéas dans le texte original, elle sera séparée par un interligne simple et marquée d'un renfoncement (équivalent à quatre frappes environ);
      - S'il s'agit de poésie, il faut respecter la mise en page originale.

    • Exemple 1 : citation de moins de 3 lignes

      «Lire à voix haute en présence d’une autre personne impliquait une lecture partagée, délibérément ou non.1»

      _____________________________
      1 Alberto Manguel, Une histoire de la lecture, Paris, Actes Sud, Montréal, Leméac, 1998, p. 70.

      Exemple 2 : citation de plus de trois lignes


      En réalité, les gouvernements détiennent une large souveraineté sur le cyberespace. On croit souvent qu’Internet est partout et nulle part à la fois, flottant comme un nuage, mais, après tout, il est assujetti à la géographie et, par conséquent, à la loi […]
          Bien qu’il soit grisant de le considérer comme une infosphère sans lieu, Internet fait partie du monde réel. Comme tous les nouveaux mondes, il est resté sauvage pour un temps, mais la police finit toujours par se pointer.1

      ___________________________
      1 The Economist, 11 août 2001, p. 9 ; cité dans Peter S. Grant et Chris Wood, Le marché des étoiles : culture populaire et mondialisation, Montréal, Boréal, 2004, p. 451.



  • Poésie
    S'il s'agit de poésie (deux vers), séparer les vers par un trait oblique (/) précédé et suivi d'un espace.

      Exemple

      Victor Hugo, parlant du travail des enfants s'exprimait ainsi : «Travail mauvais / Qui prend l'âge tendre en sa serre / Qui produit la richesse en créant la misère [...].1»

      _____________________________
      1 Bernard Lorraine, Le coeur à l'ouvrage : anthologie de la poésie du travail, Paris : Éditions Ouvrières, 1983, p. 191.



Comment introduire une citation ?

On peut introduire une citation de deux façons :
  • Utiliser une phrase d’introduction et les deux points ( : )
      Exemple


      Selon Klein, marque et publicité se définissent ainsi : «On peut considérer la marque comme la principale raison d’être de l’entreprise moderne, et la publicité, comme l’un des véhicules de cette raison d’être dans le monde!»1
      ___________________________
      1 Naomi Klein, No logo : la tyrannie des marques, Paris, Actes sud ; Montréal, Leméac, 2002, p.32.



  • Insérer la citation dans la logique de la phrase
      Exemple

      La publicité ne servait plus à «annoncer l’existence du produit, mais [à] élaborer une image autour de la version d’une marque particulière d’un produit 1».
      ___________________________
      1 Naomi Klein, No logo : la tyrannie des marques, Paris, Actes sud ; Montréal, Leméac, 2002, p.32.



  • Attention!
    Lorsqu'on introduit une citation par deux points, le point final de la phrase se met avant le guillemet fermant, et lorsqu'on insère une citation dans la logique de la phrase, le point final de la phrase se met après le guillemet fermant.

Termes douteux

Tout terme douteux (faute, coquille, etc.) doit être suivi de l’adverbe sic entre crochets [sic].

Citation en langue étrangère

  • Langue comprise par les lecteurs
    On peut citer un passage en langue étrangère si on sait que les lecteurs maîtrisent la langue de l’extrait. On n'a alors qu’à mettre le passage cité en italique et entre guillemets (« »).

    • Exemple


      Si l'on veut comparer les modèles de transition entre l'école et le marché du travail au Canada et en Grande-Bretagne, on doit examiner les facteurs qui déterminent les structures institutionnelles :

      «The Canadian focus on both high-school and university students undoubtedly reflects the fact that the latter educational route is far more common, and therefore less elitist, in Canada. Within the British-research tradition it is much less problematic to mount a major study which [...] excludes those in private education, universities and polytechnics.1»
      ___________________________
      1 David Ashton et Love, Graham, Making their way : education, training and the labour marketing Canada and Britain , Toronto, University of Toronto Press, 1991, p. 205.




  • Langue originale qui ne peut pas être comprise par les lecteurs
    Si on pense que la langue originale ne peut pas être comprise par les lecteurs, on doit essayer de trouver une traduction déjà publiée de l’extrait. Il faut s'assurer d’indiquer dans la référence le nom du traducteur ainsi que les dates de publication et de traduction. Si aucune traduction n’a été publiée, on doit traduire soi-même l’extrait. Il suffit de mettre sa traduction entre guillemets (« ») et d’indiquer la mention Notre traduction entre crochets [ ].
      Exemple


      Janet Juhnke, dans un article qui traite du roman Le Magicien d’Oz de L. Frank Baume et de sa version cinématographique faite par Victor Fleming, souligne la qualité de l’adaptation : «Le film Le Magicien d’Oz produit par MGM est l’une des adaptations les plus réussies d’un roman au cinéma.1» [Notre traduction]
      ___________________________
      1 Janet Juhnke, «A Kansa’s View», The Classic American Novel and the Movies, New York, Frederick Ungar Publishing, 1997, p. 170.



Modification d'une citation


Toute modification d’une citation doit être signalée par des crochets [ ].

  • Ajout d’un ou des mot(s)
    Il peut être utile dans certains cas d’ajouter des mots à la citation pour :
    • donner des explications sur un terme;
    • donner des renseignements supplémentaires;
    • indiquer que vous avez mis certains mots de la citation en évidence.
      On met l’ajout à la citation entre crochets.


      Dans les exemples ci-dessous, les modifications ont été indiquées en rouge.
      Exemple 1

      «Elles [les œuvres pour la jeunesse] font appel à l’enfant imaginatif, curieux, rebelle, qui vit en chacun de nous, donnent à notre énergie instinctive une vie nouvelle et agissent comme une force de changement.1»
      _____________________________
      1 Alison Lurie, Ne le dites pas aux grands, Paris, Rivages, coll. «Rivages poche», 1999, p. 10.

      Exemple2

      «Lire à voix haute en présence d’une autre personne impliquait une lecture partagée, délibérément ou non.1» [nous soulignons]
      _____________________________
      1 Alberto Manguel, Une histoire de la lecture, Paris, Actes Sud, Montréal, Leméac, 1998, p. 70.


  • Modification d’une partie de la citation
    • Il arrive qu’on doive modifier une citation pour préserver sa cohérence syntaxique.
    • Les modifications sont généralement apportées aux pronoms, aux déterminants et aux terminaisons des verbes.
    • On met la modification entre crochets [ ].
    • Il ne faut pas abuser des modifications, car on risque d’alourdir la citation. S’il y a en trop, il est préférable d’introduire la citation par une courte phrase et deux points ( : ).

      Dans l'exemple ci-dessous, les modifications ont été indiquées en rouge.
    • Exemple

      Bien que le climat familial des instituts familiaux contribue à en faire des lieux agréables, il est aussi quelque peu malsain, «l’école ménagère demeur[ant] fermée sur elle-même et les élèves [étant] isolés1».
      _____________________________________
      1 Nicole Thivierge, «L’enseignement ménager, 1880-1970», Maîtresses de maison, maîtresses d’école, Montréal, Boréal Express, coll. « Études d’histoire du Québec », 1983, p. 132.

  • Omettre une partie de la citation
    Lorsqu’une citation est trop longue ou encore qu’une partie de cette citation n’est pas utile pour ce que l’on veut démontrer, on peut tout simplement laisser de côté la partie superflue. On utilise les points de suspension entre crochets […] pour remplacer la partie retranchée de la citation.

      Dans l'exemple ci-dessous, les modifications ont été indiquées en rouge.
      Exemple

      «Signe de l’axe économique et culturel nord-sud, le baseball connaît à compter de 1876 une popularité remarquable […] Mais c’est le hockey qui […] occupe le devant de la scène […].1»
      _______________________________
      1 Yvan Lamonde, Histoire sociale des idées au Québec 1760-1896, Montréal, Fides, 2000, p. 471.


      Extrait original (les passages en rouge étant ceux retranchés de la citation)

      «Signe de l’axe économique et culturel nord-sud, le baseball connaît à compter de 1876 une popularité remarquable comme en témoignent les articles sur le sujet dans la presse. La fondation de l’anglophone Montreal Bicycle Club en 1878 annonce la consolidation d’une activité estivale dominicale à laquelle participent aussi les Canadiens français. Mais c’est le hockey qui, prenant appui sur l’existence de patinoires couvertes comme le Victoria Skating Rink (1862), occupe le devant de la scène après la première partie qui se joue sur cette patinoire le 3 mars 1875



Citer une citation déjà citée par quelqu'un

Lorsqu'on veut citer une citation et que l'on n'a pas accès à la source originale, on doit mentionner non seulement la source d’où est tirée la citation, mais également la source originale. Généralement, on utilise des formules comme «cité dans» ou «cité par».
  • Texte
    • Exemple

      On se demande souvent si Internet est soumis à la loi. Un article publié dans The Economist explique :

      En réalité, les gouvernements détiennent une large souveraineté sur le cyberespace. On croit souvent qu’Internet est partout et nulle part à la fois, flottant comme un nuage, mais, après tout, il est assujetti à la géographie et, par conséquent, à la loi […] Bien qu’il soit grisant de le considérer comme une infosphère sans lieu, Internet fait partie du monde réel. Comme tous les nouveaux mondes, il est resté sauvage pour un temps, mais la police finit toujours par se pointer.1

      ___________________________
      1 The Economist, 11 août 2001, p. 9 ; cité dans Peter S. Grant et Chris Wood, Le marché des étoiles : culture populaire et mondialisation, Montréal, Boréal, 2004, p. 451.


      Attention !
      Dans la bibliographie cependant, on n'indiquera que la source secondaire, c’est-à-dire la source que l'on a consultée. Dans l’exemple précédent, le livre Le marché des étoiles se retrouverait dans la bibliographie, mais pas le journal The Economist .

  • Tableaux et graphiques
    On procèdera de la même façon, mais on utilisera la formule «tiré de».
      Exemple
      Si on insère dans son travail le tableau suivant, qu'on a trouvé dans le livre L’histoire des femmes au Québec :


      Les prénoms des premières filles nées au Canada
      Canadiennes sujettes d’acte de baptême
      Prénoms
      Marie
      Marie-Madeleine
      Marguerite
      Marie-Anne
      Jeanne
      Catherine
      Anne
      Geneviève
      Françoise
      Louise
      Élisabeth
      Marie-Françoise
      Marie-Catherine
      Marie-Jeanne
      Angélique
      Autres prénoms
      Total
      Nombre
      808
      683
      617
      586
      397
      385
      371
      327
      295
      255
      234
      209
      193
      161
      139
      2 746
      8 406
      Pourcentage (%)
      9,6
      8,1
      7,3
      7,0
      4,7
      4,6
      4,4
      3,9
      3,5
      3,0
      2,8
      2,5
      2,3
      1,9
      1,7
      32,7
      100,0

      On doit écrire sous le tableau :

      Source : R. Roy, Y. Landry, H. Charbonneau, «Quelques comportements des Canadiens au XVIIe siècle d’après les registres paroissiaux», Revue d’histoire de l’Amérique française, vol. 31, no 1, juin 1977, p. 71; tiré de Collectif Clio, L’histoire des femmes au Québec, Montréal, Le Jour, 1992, p. 66.



 
Haut de la page


Fermer la fenêtre Imprimer

 




© 2006 Service des bibliothèques de l'UQAM